Rosina Fabius

Rosina Fabius

Rosina Fabius est née dans une famille de musiciens et a baigné dans la musique depuis son enfance. C’est à Utrecht et à Vienne qu’elle étudie le chant avant d’être invitée à participer à des Masterclasses consacrées au répertoire du lied allemand à l’Institut Franz Schubert à Vienne. A l’issue de ses études académiques Rosina fait alors ses débuts à l’Opera Forward Festival d’Amsterdam , comme exécutant Euretto en second dans « La morte d’Orfeo » de Stefano Landi , avec Les Talents Lyriques conduits par Christophe Rousset. En septembre 2018, elle reçoit le prix de l’Oratorio (Oratorio Prize) lors du Concours Vocal International de Hertogensbosch.
En tant que cantatrice de concert, Rosina se produit fréquemment avec le Ribatutta Musica, le London Octave et le Concertgebouw.
Parmi ses réalisations, on retiendra en particulier le second concerto de Mahler, avec l’USconcert conduit par Bas Pollard , et les airs de la Passion selon Saint Matthieu avec Iván Fischer et l’Orchestre du 18ème Siècle (Orchestra of the Eighteenth’s Century).
Vivant dans un pays où la tradition musicale est historiquement bien ancrée, Rosina chante souvent des oeuvres de Bach, tant aux Pays-Bas qu’à l’étranger. Elle a prit part au Festival « Bach », festival international organisé à la Grande Canarie, où fût jouée et radiodiffusée la Passion selon Saint Matthieu.
La musique de chambre et le Lied ont toujours été du plus haut intérêt pour Rosina, qui réalisa avec l’Ensemble ARTO plusieurs oeuvres en Première Mondiale. Dans ce contexte, elle a également collaboré avec le Baryton Robert Holl dans plusieurs récitals au Zeist International Lied Festival, se produisant aussi au Delft Chamber Music Festival.
Parmi ses prochains engagements, on trouvera en particulier une production chorégraphique du Stabat Mater de Pergolèse dans les » IJ-Salon Series » à Amsterdam et la Première européenne de Jubilate Deo et Requiem par l’American Contemporian Dan Forrest au Concertgebouw.